Michael Mantha Le député d'Algoma–Manitoulin

Gouvernenment de l'Ontario

Chronique de Queen's Park - 1 avril 2022 - Mes visites dans les écoles et les salles de classe me manquent vraiment

Publié le 1 Apr, 2022

Si nous voulons que nos enfants et nos jeunes en Ontario aient un avenir sain et prospère, nous devons les écouter beaucoup plus.

Récemment, Grant, un des membres de mon équipe, et moi avons dû assister à des réunions dans la région du Sault Ste. Marie. J'en ai donc profité pour passer quelques appels alors que j'avais un chauffeur et les mains libres. Ce fut également une excellente occasion pour nous de revoir mon emploi du temps et de discuter longuement de nombreux points en dehors de l'atmosphère concentrée et tendue du bureau. Passer du lundi au jeudi à Queen's Park, puis retourner dans la circonscription avant l'aube le vendredi, signifie que nous devons utiliser mon temps au bureau de circonscription très efficacement.

Grant est avec moi depuis le premier jour. Il a renoncé à une longue carrière en éducation pour venir travailler avec mon équipe, mais il a toujours un intérêt perpétuel pour les étudiants et l'éducation. Il m'a dit qu'une des joies qui lui manquait à cause de la pandémie est de programmer les nombreuses visites que je fais dans les classes du primaire et du secondaire. J'aime interagir avec des jeunes intéressés et curieux. C'est une chance d'écouter ce qui est le plus important dans l'esprit des enfants, d'entendre ce qui est important pour eux et de voir où ils se voient et ce monde et dans les années à venir. C'est une chance de travailler avec eux avant qu'ils ne soient inondés d'idées préconçues et de la négativité qu’on voit parfois dans le monde. Après tout, un jour, ma propre vie sera entre leurs mains en tant que futurs dirigeants.

Les enfants et les étudiants ont souvent beaucoup plus de connaissances que nous ne le pensons. En fait, je me risque à dire que la compréhension de certains élèves pourrait dépasser celle de leurs aînés. Ils n'ont peut-être pas toutes les explications scientifiques ou les termes et définitions techniques, mais nos jeunes ont les yeux, les oreilles et l'esprit grands ouverts. Lorsque je suis invité à visiter une classe, que ce soit pour l'étude de la physique, pour voir une présentation spéciale, un projet de classe sur n'importe quel sujet ou pour parler de toute préoccupation locale que les enfants peuvent avoir, je dois rarement préparer autre chose que revoir les politiques du NPD et postes. La plupart des adultes ne croient pas que les enfants ont la capacité de comprendre de tels messages. Mais je dis que ces gens se trompent. La clé est d'utiliser un langage et une expérience qui sont à leur portée.

À titre d'exemple de l'intérêt des élèves et de leur compréhension du monde qui les entoure, certains lecteurs pourraient être intéressés à consulter en ligne le plan environnemental du NPD intitulé The Green New Democratic Deal. Prenez un moment et regardez la brève liste des engagements du NPD envers la population de l'Ontario. Vous pourez le téléchanger ici.    https://www.ontariondp.ca/sites/default/files/gndd_-_fr_-_accessible_sm.pdf La liste comprend des engagements tels que : amener l'Ontario à zéro émission nette, changer notre façon de nous déplacer : transformer les transports, protéger notre eau et nos espaces verts, réduire les déchets et favoriser la résilience au changement climatique, pour n'en nommer que quelques-uns.

Je crois que si nous voulons que nos enfants et nos jeunes en Ontario aient un avenir sain et prospère, un investissement majeur, judicieux et économiquement est nécessaire. Cependant, en réalité, le coût de l'inaction face à la crise climatique sera bien plus élevé que les investissements que nous devons faire maintenant pour assurer un avenir plus sûr et plus prospère. Par exemple, on estime que si la température moyenne mondiale atteint les niveaux que nous sommes actuellement en voie d'atteindre, le coût de la crise climatique en Ontario pourrait passer de 5 milliards de dollars par an aujourd'hui à plus de 41 milliards de dollars. Nous devons faire des investissements essentiels maintenant pour éviter une telle crise.

Le fait est que ce sont nous, les adultes d'aujourd'hui, qui devons faire des investissements essentiels dès maintenant pour éviter le résultat ci-dessus. Nous ne pouvons plus attendre que la génération la plus sage grandisse et que cela se produise à ses frais. Nous devons les mettre en place aujourd'hui pour assurer leur succès. Et ces leçons doivent être enseignées chaque jour à l'école, dans la communauté et chez nous. Pour financer le Green New Democratic Deal, un gouvernement néo-démocrate de l'Ontario réorientera les dépenses, générera une combinaison de nouvelles sources de revenus et une tarification équitable du carbone.

Je sais que de nombreux lecteurs de cette chronique partagent la fierté que j'ai des vastes forêts, des terres agricoles productives et de l'eau douce abondante en Algoma-Manitoulin. Mais ces ressources sont de plus en plus menacées. Au cours des 100 dernières années, la province a perdu 73 % des habitats naturels de l'Ontario, y compris les forêts, les champs, les terres humides et les marais. Par conséquent, de nombreuses espèces sont menacées. Certains sont même menacés d'extinction.

Le gouvernement Ford a discrètement institué un programme anti-environnement. Cela a accru le risque pour les espèces en voie de disparition et leurs habitats dans le Nord et dans toute la province. Ford a fait des tentatives répétées pour paver la Ceinture de verdure. Il a coupé l'autorité des offices de protection de la nature. Sous le couvert de la pandémie de COVID-19, son gouvernement a adopté une législation pour se permettre de passer outre les protections environnementales et la contribution du public au développement. Le mépris du gouvernement Ford pour le changement climatique est très profond. Si profondément qu'ils ont ordonné à ceux qui rédigent le nouveau programme scientifique du ministère de l'Éducation de supprimer le terme changement climatique du document. Maintenant, il n'est pas introduit avant la cinquième année.

 Les arrêtés ministériels de zonage (MZO) devaient à l'origine être utilisés avec parcimonie dans les zones sans gouvernance municipale ou pour faire avancer rapidement les initiatives provinciales. Mais comme l'a dit récemment ma collègue porte-parole du NPD en matière d'environnement, Sandy Shaw : « D'un trait de plume, un développeur peut entrer et commencer à construire sur un terrain, qu'il soit historiquement important ou sur des terres humides... c'est un outil très lourd pour le que le gouvernement utilise lorsqu'il s'agit de la façon dont nous prévoyons de construire nos villes.

Mon amie Autumn Peltier, une militante pour l'eau potable du territoire non cédé de la Première Nation Wiikwemkoong et de nombreux autres amis autochtones m'ont aidé à comprendre que l'eau, c'est la vie. Autumn a été nominée trois fois pour le Prix international de la paix des enfants et continue de se battre pour les communautés autochtones du monde entier.

Autumn  est un excellent exemple de la connaissance, de la sagesse et de la force qu'il est possible d'inspirer et de développer chez nos jeunes. La clé, cependant, est que nous agissions maintenant. L'élection provinciale du 2 juin est le moment idéal pour dire aux politiciens et aux chefs de gouvernement qu'ils doivent faire quelque chose pour assurer la survie et la prospérité de nos enfants, de notre faune, de notre province et de notre environnement mondial avant qu'il ne soit trop tard.

Grant ne me laisse jamais oublier quel honneur c'est de faire partie de la préparation de nos jeunes. Il me rappelle qu'il ne faut pas hésiter à parler à nos enfants de leur vision du monde et de notre avenir. Utilisez le langage, les expériences et les concepts auxquels ils se rapportent afin qu'ils puissent à leur tour vous aider à comprendre ce qu'ils voient, entendent et savent. Et lorsque vous partagez avec eux, rappelez-vous pourquoi notre Créateur nous a donné deux oreilles et une bouche - ce qui signifie écouter vos enfants deux fois lorsque vous parlez ou leur dites quelque chose.

Comme toujours, n'hésitez pas à communiquer avec mon bureau au sujet de cette chronique ou de toute autre question provinciale. Vous pouvez joindre mon bureau de circonscription par courriel à [email protected]  ou par téléphone au 705-461-9710 ou sans frais au 1-800-831-1899.

Michael Mantha MPP/député

Algoma-Manitoulin