Michael Mantha Le député d'Algoma–Manitoulin

Gouvernenment de l'Ontario

Sauvons les PME

Le NPD dévoile Sauvons les PME : Un plan pour les emplois et pour la sécurité financière des travailleurs et travailleuses

 

Les gens qui travaillent ont besoin de stabilité financière pour surmonter la deuxième vague de COVID-19 et pour mener la relance. Voilà pourquoi Mme Andrea Horwath, chef de l’Opposition officielle formée par le NPD, et Mme Catherine Fife, porte-parole néo-démocrate en matière de Croissance économique et de Création d’emplois, ont dévoilé ce vendredi un plan pour sauver les PME.

« La pandémie de la COVID-19 a dévoilé jusqu’à quel point bien des travailleurs sont à un chèque, ou peu s’en faut, de voir leur garde-manger se vider, de ne plus pouvoir payer leur loyer ou leur hypothèque, ou de devoir puiser dans leur épargne-retraite rien que pour joindre les deux bouts », a dit Mme Horwath.

« C’est clair que les travailleurs et travailleuses ont besoin de plus de bons emplois et de plus de sécurité financière pour surmonter la deuxième vague de COVID-19. Nous savons aussi que les gens qui travaillent – surtout les femmes – ont besoin de cette stabilité économique pour mener la relance. Nous avons besoin d’un plan fort et clair pour les aider de manière efficace. »

Le Bureau de la responsabilité financière de l’Ontario a dévoilé cette semaine que le gouvernement Ford dispose de 6,7 milliards de dollars, argent qui avait été destiné aux aides en temps de pandémie – et dont la plupart représente des transferts fédéraux à la province. Mmes Horwath et Fife ont signalé qu’une partie de cet argent pourrait aider les entreprises à garder leurs employé·es sur la fiche de paie et à les sortir d’une situation désespérée.

« Il s’agit de faire des choix », a souligné Mme Fife. « Doug Ford choisit de dépenser pour les grandes compagnies. En même temps, il triche et il sabre dans les choses dont les gens qui travaillent, ainsi que les petites et moyennes entreprises, ont besoin.

« En investissant dans les gens qui travaillent, nous pouvons nous assurer que les Ontarien·nes ne font pas que se maintenir à flot pendant la deuxième vague, mais qu’ils émergeront de cette pandémie plus prospères et en meilleure santé, prêts à propulser notre économie vers l’avant. »

Le NPD avait déjà dévoilé un plan pour Sauver les PME au mois d’avril, et il a maintenant mis a jour et enrichi ce plan, afin qu’il réponde aux conditions changeantes qu’affrontent les petites entreprises ainsi que les travailleurs et travailleuses.

« Le plan du NPD stipule, entre autres, un moratoire sur toutes les évictions commerciales, une aide au logement commercial de 75 %, un fonds pour aider les entreprises à faire face aux coûts du télétravail ou d’une réouverture sécuritaire, plus de places en garderie, notamment en garderies publiques et à but non lucratif, et une fin aux manigances et refus des assureurs.

 

Fiche d’information :

Garder les employé·es sur la feuille de paie

  • Un moratoire, qui reste en place jusqu’à la fin de la pandémie, sur toutes les évictions et menaces d’éviction, ainsi que sur tous les lock-out de la part des propriétaires commerciaux

  • Un gel du paiement des factures de services publics pour les petites et moyennes entreprises

  • Une subvention autonome d’urgence au loyer commercial, qui représente 75 % de celui-ci et qui s’élève jusqu’à 10 000 $ par mois

  • Un fonds pour les entreprises faisant face à des obstacles historiques

 

Assurer la sécurité des travailleurs et travailleuses

  • Un fonds consacré au télétravail et à une reprise sécuritaire des activités par les petites et moyennes entreprises

  • Un plan de congés de maladie payés, qui fasse partie du plan Fabriqué en Ontario

 

Bâtir la reprise au féminin

  • Imposer des plafonds à la taille des classes et à la capacité des autobus scolaires afin de garder les enfants en sécurité et les mères au travail

  • Créer plus d’espaces en garderie qui soient plus sécuritaires, notamment dans les garderies publiques et à but non lucratif

  • Créer un fonds désigné pour le recyclage professionnel, ainsi qu’un Bureau pour faire avancer la formation professionnelle des femmes

 

En finir avec les arnaques aux assurances

  • Instituer, à l’intention des chauffeurs de taxis et des conducteurs pratiquant le covoiturage, une période de grâce pour les assurances automobiles

  • Mettre fin aux arnaques aux assurances ; empêcher les compagnies d’assurance de refuser des polices d’assurance pour cause de COVID-19 ; empêcher les compagnies d’assurance de rejeter les réclamations faites pour interruption des activités par les petites et moyennes entreprises

  • Des rabais d’assurance obligatoires pour les véhicules commerciaux

 

Permettre la survie des emplois en restauration

  • Imposer des limites aux frais de livraison des plats